© 2017 Biennale Internationale Saint-Paul de Vence

Biennale Internationale Saint-Paul de Vence

Depuis la fin du 19ème siècle, avec Signac et Pissaro, et tout au long du 20ème siècle, les grands artistes du monde entier sont venus, attirés par les paysages et la lumière, créer à Saint-Paul de Vence.

Puis il y a l’aventure de la naissance de la Fondation Maeght qui attira nombre d’artistes - Léger, Miro, Braque, Giacometti... on n’en finit pas de faire la liste.

Autour de la Fondation, vont s’ouvrir des galeries d’art, vont s’installer des artistes. On croise dans les rues de Saint-Paul, aujourd’hui, Jean-Charles Blais, François Morelet, Richard Deacon, Gérard Garouste … , autant d’artistes qui séjournent dans notre village et viennent y préparer leurs expositions.

Nous avons envie que cet attrait, cette invitation à Saint-Paul de Vence à travers la culture et l’art s’affirment chaque jour davantage. Saint-Paul de Vence n’est pas seulement un patrimoine de pierres anciennes, un héritage historique, mais une culture, et une des facettes de cette culture sont les arts plastiques, au côté de la littérature ou du cinéma.

Une Biennale d’art contemporain répond alors à la volonté de Saint-Paul de Vence d’exister culturellement, et de rappeler que Saint-Paul de Vence, s’il est un lieu patrimonial bien sûr, est aussi un lieu où s’est racontée, s’est réalisée une histoire de la création artistique française, européenne et internationale.

Une Biennale n’est pas simplement une addition d’œuvres. Il ne s’agit pas de soumettre, ou d’instrumentaliser les œuvres à un thème, mais de permettre grâce à un fil rouge de les relier à notre époque, notre société, comme au site, à l’endroit, à l’histoire du lieu. Nous sommes ici sur la Méditerranée et nous avons choisi ce thème de la mer entre deux terres, la terre dans ses relations à la mer, la « média-terra ».

Ce thème, cette poésie, nous les retrouverons dans les œuvres que nous choisirons, soit de grands artistes de renommée internationale, soit de jeunes créateurs qui répondront à notre appel à candidature. Ces jeunes artistes seront choisis par notre jury dont Jean Nouvel a accepté d’être le président. L’un d’entre eux pourra profiter d’une résidence de création au Clos de Tantine, ancienne maison-atelier d’André Verdet au pied des remparts de Saint-Paul de Vence. Ainsi, il pourra produire, in situ, une œuvre personnelle et rencontrer tous les publics, comme partager des moments d’échanges avec les saint-paulois, les artistes locaux, les étudiants en art et les écoles, collèges et lycées environnants.

Plusieurs lieux d’exposition dans le village seront sollicités pendant la Biennale. Des lieux à l’intérieur (Espace Verdet et d’autres lieux fermés), ou dans l’espace public, sur les remparts, les rues et places, à la Fondation Maeght bien sûr, qui accueillera une œuvre ou un concert, et dans tous les autres lieux de Saint-Paul qui auront l’ambition de faire de cette Biennale non une distraction rapide et éphémère mais une vraie destination de promenade culturelle et artistique.

Tous ces lieux seront habités et animés non seulement par la Biennale, mais aussi par les artistes, galeries et commerçants de Saint-Paul de Vence qui s’investissent dans l’organisation d’un festival off. C’est tout un territoire qui va être perlé, dans une envie de partage de l’héritage de Saint-Paul de Vence, de partage des émotions et de rencontres enrichissantes pour tous.

La Biennale sera aussi ponctuée de moments forts, avec des conférences, performances, et des spectacles, autant d’évènements permettant la rencontre entre les artistes et leurs publics. Le festival Off s’associe à cette dynamique pour permettre durant tout votre été des expériences, des étonnements et des surprises.

Jean d’Ormesson disait : « Il y a des choses sans lesquelles vous ne pouvez pas vivre. Vous pouvez vivre sans art, mais vous vivez beaucoup moins bien. »

La Biennale, portée par l’Association Biennale Internationale Saint-Paul de Vence (B.I.S), dont j’ai l’honneur d’être le Président, en partenariat avec la commune de Saint-Paul de Vence va tenter - et réussir - de vous apporter, à tous, ce supplément de couleur, d’émotion, de sensibilité, de joies qui permettra à tous d’aller à la rencontre de l’autre.

 

Olivier KAEPPELIN

Président de l’association B.I.S